Quelle bonne blague !

24 octobre 2020 · 0 commentaire

Vers 6 ans, les enfants découvrent les jeux de langage, et avec eux, l’univers des blagues… Une période jubilatoire, qui les fait s’esclaffer, ainsi que leurs parents. Enfin, pas toujours ! Comment accompagner l’émergence du sens de l’humour ?

« En chantier, je m’appelle Teuse ! »

C’est l’histoire de deux couples de parents qui se croisent dans le hall de l’immeuble et se donnent des nouvelles de leurs enfants, scolarisés à l’école élémentaire : « Je n’en peux plus, de ses blagues ! », « Ah, toi aussi tu en as assez des “Monsieur et Madame” ? » Vous compatissez ? Il est vrai qu’à l’âge de leurs enfants, deux axiomes s’opposent : « il n’y a pas d’apprentissage sans répétition » et « les blagues les plus courtes sont toujours les meilleures ». Car les apprentis humoristes découvrent que l’on peut sortir de l’usage purement utilitaire du langage pour jouer avec les mots.

Lire aussi : Développer des compétences en s’amusant avec les mots

Au début, les adultes rient de bon cœur en retrouvant le personnage de Toto, la célèbre Jessica Scroutdansmonpanier, les éternels six troncs, et autres peintres accrochés au pinceau : le plaisir de leur enfant est contagieux. Mais il faut avouer que le comique de répétition peut vite devenir lassant. A fortiori quand s’y mêle une pointe (inévitable à cet âge-là), de pipi-caca.

L’humour, ça s’apprend

S’ils les répètent inlassablement, c’est avant tout pour les comprendre et les intégrer. Les plus jeunes, d’ailleurs, trébuchent très souvent : une blague « Monsieur et Madame », qui plaît tant au grand-frère, leur passe au-dessus de la tête, et ils se croient drôles ensuite en racontant la même avec le nom et les prénoms réels de leur famille. « Les plus jeunes de nos lecteurs, constate Gwénaëlle Boulet, rédactrice en chef du magazine Astrapi (7-11 ans), ne comprennent pas les blagues, devinettes et charades de notre dernière page. Ça vient petit à petit, à force de jongler avec. »

Gardons en tête que comme toujours, nos réactions ont une grande influence sur le développement de notre enfant. Ces balbutiements et ces maladresses de débutants méritent notre indulgence : si on ne rit pas du tout ou si on les rabroue sans cesse, ils risquent de renoncer à faire de l’humour. Pas drôle ! Alors que les éclats de rire partagés, les blagues récurrentes peuvent aussi créer une connivence dans la famille. « Des parents nous remercient, reprend Gwénaëlle Boulet, d’insuffler une dose de joie et d’humour dans leur famille, que l’on perd parfois un peu quand on grandit. »

La rédaction s’est lancée récemment avec France Info dans un podcast hebdomadaire, « Salut l’info » (à retrouver chaque semaine dans l’appli Bayam), qui met l’actualité à la portée des enfants. Pour aborder des sujets sérieux, l’humour peut aider : « C’est une bonne porte d’entrée dans la connaissance. » Le podcast se termine d’ailleurs par le répondeur à blagues… « un carton total : on déborde de messages » !

Lire aussi :Le podcast pour enfant arrive dans Bayam

L’humour, c’est une force

Très vite aussi, les enfants se rendent compte du pouvoir de l’humour dans les relations avec les autres. Une blague, une farce, un éclat de rire, ça crée des liens. Dans la cour de récré, l’humour permet de nouer contact, de jouer un rôle. « J’adore faire rire les autres », explique ingénument Antoine, 9 ans, qui fait partie de ceux qui mémorisent des blagues et s’en resservent ensuite. Qui peut en vouloir au pitre ? Il désarme même les enseignants ! Plus tard, à l’adolescence et à l’âge adulte, dans d’autres contextes, face à des difficultés ou des épreuves, l’humour peut dédramatiser une situation en proposant un regard décalé et offrir un soulagement, une diminution du stress. Merci Trouille !

Anne Bideault

Photo : Benoît Teillet – © Bayard jeunesse 2020


Retrouvez des blagues, charades, devinettes et bien d’autres activités ludo-éducatives dans la version gratuite de Bayam ou abonnez-vous pour bénéficier de Bayam Premium.*

*Un accès illimité à tous les contenus et à toutes les fonctionnalités :  chronomètre, messagerie familiale, 6 profils en simultané. Offre sans engagement. 

bayam1mois

Commentaires

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Découvertes
  • Jeux
  • Dessins animés
  • Activités