La valise à histoires : la série “made in Africa” qui donne envie de lire !

25 mai 2021 · 1 commentaire

Découvrez “Mokan et le curieux pharmacien”, le premier épisode de La valise à histoires. Cette nouvelle série, tournée en Côte d’Ivoire, met en lumière les plus belles histoires du magazine Planète J’aime lire. Entrez dans les coulisses du tournage avec Laure Blédou, directrice éditoriale et marketing Bayard Afrique, et Delphine Saulière d’Izarny, directrice des magazines 0-12 ans chez Bayard Presse.

La valise à histoires est une coproduction entre Bayard Jeunesse et sa filiale Bayard Afrique. Comment est né ce projet de websérie ?

Delphine Saulière d’Izarny : Depuis la création du magazine Planète J’aime lire, il y a 4 ans, l’équipe de Bayard Afrique réfléchit en permanence en plusieurs dimensions : les histoires sont enregistrées en audio, un programme de conseils pour les parents abonnés a été mis en place via Whatsapp, des livres adaptés des contenus viennent de sortir en coédition, en France comme en Afrique… Sans compter toutes les animations vidéo produites pour les réseaux sociaux.

C’est tout naturellement qu’est née l’idée d’inventer une websérie, qui ferait la part belle à la fois à l’oralité et à la lecture accompagnée en famille.

Un pilote a été réalisé, où les membres de l’équipe de rédaction ont accepté de jouer… et le projet a commencé à prendre forme.

À quel public s’adresse La valise à histoires ?

D. S.-I. : Cette websérie s’adresse à un public familial : parents et enfants, seuls ou ensemble peuvent découvrir la vie d’une famille urbaine ivoirienne dans leur quotidien qui offre la part belle à la lecture d’histoires.

Comment les récits ont-ils été sélectionnés ?

D. S.-I. : L’ensemble du corpus des histoires publiées dans Planète J’aime lire a été étudié. Grace aux équipes de Bayard Jeunesse et de Bayam, les histoires les plus “bankables” en adaptation télévisée ont été sélectionnées. De la même manière, les pitchs ont été validés en comité éditorial.

>> Découvrez en avant-première le premier épisode « Mokan et le curieux pharmacien« : une histoire de Josué Guebo, illustrée par Fabipen pour sensibiliser à la lutte contre les faux médicaments.





Comment s’est déroulé le tournage ?

Laure Blédou : Les tournages se font au fil de l’eau et, à date, trois épisodes ont été réalisés. Il y a les challenges classiques comme le fait de faire tourner des enfants qui demande beaucoup de flexibilité et de bienveillance. Et puis il y a des réalités propres à l’environnement: en ce moment Abidjan est régulièrement paralysé par des grosses coupures de courant dues à une politique de délestage. C’est une première dans le pays et forcément, cela impacte le travail de tournage. De plus, nous entrons dans la saison des pluies et il impossible de tourner quand il pleut des trombes d’eau y compris pour les scènes intérieures, en raison du bruit que cela fait.

Comment avez-vous choisi les acteurs ?

L. B : Le choix des acteurs fut une sacrée étape, pleine de joie : on a sélectionné des enfants qui avaient déjà réalisé des recettes de cuisine pour Planète J’aime lire et qu’on savait donc à l’aise face à la caméra. Pour les adultes, si la personne qui interprète la maman, Vanessa Patinvoh, est une comédienne confirmée, connue à la télé, le papa est joué par Tiémoko Sylla, illustrateur et graphiste à Bayard Afrique ! Et la nounou est jouée par Laurence Anokoua, notre rédactrice-correctrice.

Quels ont été les principaux défis ?

L. B : Le défi principal pour notre équipe a été le temps nécessaire à la création, au tournage et au montage car nous faisons tout en interne avec un budget extrêmement serré qui ne permet pas d’avoir des ressources supplémentaires (pour le son et le cadrage notamment). Mobilisation d’un petit frère, tournage dans la maison d’une collaboratrice… on est les rois du système D !

Une anecdote pour finir ?

L. B : Cette websérie a déjà 1001 anecdotes ! On a déjà essuyé une grosse bouderie d’enfant qui trouvait avoir très bien réussi sa scène, d’autres petits acteurs qui oublient qu’ils sont en train d’être filmés, le jour où la maison était fermée et la clé inaccessible, une actrice malade… Mais ce que l’on retient surtout ce sont les épisodes qui sont enthousiasmants, la montée en compétence des équipes et une source de bénéfices potentielle car on espère bien commercialiser la saison 2 sur une chaîne nationale…

Propos recueillis par Élodie Dubuis

Pour recevoir toutes nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter, activez vos notifications sur l’appli Bayam et suivez-nous sur les réseaux sociaux !


Découvrez cette série et bien d’autres activités ludo-éducatives sur l’application Bayam en accès gratuit ou abonnez-vous pour bénéficier des avantages de Bayam Premium*.

*Un accès illimité à tous les contenus et à toutes les fonctionnalités : chronomètre, messagerie familiale, 6 profils en simultané. Offre sans engagement.

bannière bayam

Commentaires

Laurence MARIANNE

24 juillet 2021

Magnifique initiative pour apprendre les bons gestes aux enfants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Découvertes
  • Jeux
  • Dessins animés
  • Activités