Comment les enfants ont-ils vécu le confinement ?

25 mai 2020 · 0 commentaire

Le 22 avril, après 6 semaines de confinement, nous avons interrogé des enfants pour comprendre comment ils ont vécu cette période exceptionnelle. Nous avons reçu des réponses pleines de spontanéité et de sincérité, qui nous ont été utiles pour préparer la conférence Confkids du 30 mai, organisée dans le cadre du festival Ré-création-s. 

La conférence Confkids du 30 mai

Nouvelles activités, gestion des écrans, liens avec les copains et la famille, école et vie à la maison… Vos enfants souhaitent partager en direct leur vécu du confinement ? Rendez-vous samedi 30 mai, à 10h30, pour une Confkids sur le thème « Notre cerveau en confinement » (à partir de 7 ans). Cette conférence en ligne sera un moment d’échange spontané et convivial. Nous discuterons avec Nawal Abboub, docteur en neurosciences et cofondatrice de Rising Up Paris, et Thomas Villemonteix, psychologue et expert chez Rising Up, du fonctionnement de notre cerveau de manière générale, mais aussi des effets qu’a eu le confinement sur notre cerveau… et sur notre consommation des écrans !

La conférence sera à suivre en direct sur www.bayam.tv/recreations
et sur tous les réseaux sociaux de Confkids: https://www.facebook.com/events/290157448668073

NB : Pour pouvoir interagir avec les organisateurs, il faut s’inscrire sur Zoom (ID : 849-3263-2730)

Les principaux points à retenir du sondage

Entre le 22 avril et le 7 mai, nous avons recueillis la parole de 68 enfants de 4 à 13 ans. Les conclusions que nous tirons du questionnaire ne sauraient être représentatives de toute la population puisqu’elles ne concernent qu’une petite partie des enfants qui utilisent Bayam. Mais, quand on sait prendre le temps d’écouter les enfants dans leur spontanéité et leur sincérité, nous découvrons alors qu’ils nous obligent à repenser le monde avec simplicité et bon sens. Et dans cette période troublée, leur parole est une source d’inspiration et de créativité aussi indispensable que nécessaire.

 Une journée balisée avec de nouvelles habitudes

Les enfants apprécient le rythme ralenti du confinement. Ils ressentent moins de stress et apprécient les repères simples dans la journée comme le lever, les repas et les couchers. Pendant le confinement, les horaires plus souples et les après-midi dédiés aux loisirs sont vécus comme des périodes structurantes pour leur moral. D’ailleurs ils ont adopté de nombreuses habitudes que l’on pourrait qualifier de bonnes comme celle de se laver les mains plus régulièrement, de participer aux tâches ménagères et à la cuisine.

Côté moral ?

Il est au beau fixe ! Avec une moyenne de 15 sur 20, les enfants ne sont pas particulièrement éprouvés par les 6 semaines de confinement qui se sont écoulées. Les vacances ont tout de même participé à leur bien être. Elles ont permis de mettre en place une routine, un rythme… Ils ont ainsi ressorti leurs jouets, leurs livres ou leurs magazines. Ils ont pu jouer en famille, faire des activités sportives, créatives… Et revoir leurs amis en visioconférence.

Des parents plus présents

Les enfants aiment être avec leurs parents et pour ceux qui ont eu la chance de les avoir à la maison, c’était un vrai bonheur. Comme Diego, 6 ans qui explique que ça lui fait « plaisir de passer du temps avec maman ». Dans l’ensemble, ils ont passé plus de temps en famille pour échanger, jouer ou créer. Et ils ont adoré !

L’école à la maison, c’est comment ?

Pour 75% des enfants qui ont répondu à notre questionnaire, l’école à la maison est assez facile. Pourquoi ? Parce qu’ils sont bien entourés par leurs parents, qu’ils sont plus au calme qu’à l’école, et que leur temps de travail et leur rythme sont personnalisés. Cependant certains se plaignent d’avoir du mal à se concentrer ou à travailler seul. Sans oublier que la quantité de devoirs leur parait parfois trop excessive et que leur maîtresse explique mieux les leçons que leurs parents.

Un passage accéléré aux nouvelles technologies

Pour la grande majorité des enfants, ils ont tous été obligés de s’acclimater très rapidement aux nouvelles technologies. Et cela s’est fait de manière très fluide pour s’intégrer à divers moments de la journée. Création d’adresses mail pour communiquer avec sa classe, utilisation de l’ordinateur pour récupérer les devoirs, utilisation de la visio pour être proche de la famille… La technologie était bien utile pendant ce confinement.

Sarah, 10 ans résume bien la rapidité d’assimilation des nouvelles technologies : «  Je n’ai jamais travaillé à distance. Et chaque camarade de ma classe devait avoir une adresse mail. Ça m’a semblé bizarre mais je me suis habituée avec le temps. Je n’avais jamais utilisé l’outil informatique. Heureusement, mon père m’a aidé à comprendre. »

Les enfants ont donc été obligé de s’adapter en très peu de temps à des outils réservés aux grands comme Skype, Messenger Zoom ou Whatsapp, les logiciels de traitement de texte, de montage photo ou vidéo.

Mais ils ont aussi pu découvrir de nouvelles plateformes comme Bayam.

 La découverte de soi

Ce confinement a aussi agi comme révélateur de personnalité et il a permis aux enfants de se découvrir de nouvelles capacités. Comme Lisa, 5 ans et demi qui sait maintenant « faire du vélo toute seule » ou Sami, 10 ans qui ne voulait « jamais sortir se promener » et qui maintenant « adore ! ». Et au sein de la famille, de nouveaux rapports sont nés. Emile, 8 ans, ne jouait jamais avec sa sœur et fait aujourd’hui « des parties de cartes » endiablées avec elle.

La solidarité

Pour finir, de nombreux enfants ont aussi fait la découverte de la solidarité. Ils ont été très sensibles à la maladie et à ses effets. Ils ont aussi été très fiers de ceux qui ont continué de travailler pour répondre aux besoins de la population. Par exemple, Sami, 7 ans, a « dessiné pour les gens qui travaillent pour nous » et il a « applaudi les soignants tous les soirs. »

Et le déconfinement ?

Après le 11 mai, comment a évolué le moral des enfants ? Que sont devenues leurs bonnes habitudes ? A quoi pensent-ils maintenant ? Rendez-vous fin mai pour découvrir les résultats d’un nouveau sondage réalisé après le déconfinement.

 

L’équipe Bayam

mascotte bayam

 

Commentaires

Aucun commentaire