« Coco le Virus » : le coronavirus expliqué aux enfants pendant le confinement

20 avril 2020 · 0 commentaire

C’est l’histoire d’un frère, Paul, et de sa soeur illustratrice, Marguerite, qui se sont mis à créer une bande dessinée pour expliquer aux enfants le coronavirus, le confinement, les masques… Avec des mots justes et des illustrations pleines de poésie, chaque épisode est l’occasion d’échanger en famille, pendant et après le confinement !

Une expérience marquante

L’apparition du virus, suivie de la fermeture assez brutale des écoles, et enfin de la mise en place d’un confinement strict dans les foyers laisseront forcément une empreinte dans l’inconscient collectif. Qu’on le veuille ou non, cette période marquera nos enfants et il est important d’en discuter avec eux.

Certains auront peut-être cotoyé de près ou de loin la maladie. D’autres souffriront du manque de leurs amis, grands-parents, oncles et tantes… Le changement de rythme, l’école à la maison, les vacances annulées, le télétravail des parents, l’ennui, ou au contraire un regain de créativité, le manque d’activité sportive ou en plein air, la peur… autant de sujets qui peuvent être source d’anxiété dans le futur s’ils ne sont pas abordés.

Une vraie aventure familiale et amicale !

C’est pour donner un support de discussion adapté aux enfants que Paul et Marguerite de Livron se sont employés à créer, chaque jour du confinement, une planche de BD téléchargeable sur leur site. « Les planches CoCo le Virus abordent chaque fois un thème différent qui suit l’évolution de la crise ou qui répond aux questions que soulèvent les enfants lecteurs. Paul écrit, Marguerite illustre, François le petit frère code, Cyril le cousin fait la com’, Catherine fait les vidéos, Anne, Andrea, Safa, Larissa, Pauline, Davide, Tobias, Anne-Océane,  Marina, Ioan, Susie, Joppe et Amira traduisent. »

Une BD conçue pour créer du dialogue avec les enfants

Dès le début du confinement, les enseignants de maternelle ou du primaire se sont emparés de la première BD expliquant le Coronavirus aux enfants pour expliquer le phénomène à leurs élèves. Puis a suivi l’épisode sur le confinement avec l’analogie de la chenille dans son cocon (d’où le joli mot « coconfinement ») :

« Alors, comme la chenille, chacun peut se faire son cocon pour laisser Coco s’ennuyer dehors ! »

Le « dé-coconfinement » progressif est prévu à partir du 11 mai. D’ici là (et même après), il est important de continuer de dialoguer avec nos enfants pour les faire parler de leurs émotions et de leur vécu d’enfant confiné. Alors n’hésitez pas à leur faire connaître Coco le Virus !

Co-confinement vôtre,

L’équipe Bayam


Toutes les vidéos de la BD Coco le Virus seront prochainement disponibles gratuitement dans Bayam, avec une nouvelle vidéo par jour pendant tout le temps du confinement.

Pour en savoir plus  et soutenir le projet de Paul et Marguerite : https://www.cocovirus.net/

Commentaires

Aucun commentaire