Bricoler et faire de ses propres mains, c’est sérieux !

26 avril 2022 · 0 commentaire

Les enfants sont souvent des bricoleurs enthousiastes… Manon Couzy, animatrice des ateliers du Lab Mobile, nous explique les bienfaits du bricolage sur le développement de la concentration et de la créativité des petits. Elle nous donne aussi les 5 règles d’or d’un atelier maison joyeux et réussi ! 

Pour BayaM, Manon Couzy du Lab Mobile fait le point sur les bienfaits du bricolage sur l’éveil des enfants. Ses Ateliers Brico Récup et L’atelier écolo sont à retrouver dans la section Créer de BayaM. Et La minute écolo du Lab Mobile est disponible dans la section Découvrir

Nos 4 questions à Manon Coulzy

D’où vous vient cet attrait pour les activités manuelles ?

Manon Couzy : Ça a fait partie de mon enfance ! Ma maman était très manuelle. Elle nous avait constitué un placard entier d’éléments de récup’, en libre-service pour mon frère et moi, dès notre plus jeune âge. En grandissant, selon les périodes, j’ai plutôt poursuivi le dessin, la peinture, la couture, la fabrication de bijoux… Je m’en suis éloignée en faisant une école de commerce, puis en travaillant dans la communication, mais je reste persuadée que la créativité développée grâce à ces bricolages m’a servi : pour s’adapter, pour réfléchir en dehors des habitudes, pour être innovant… C’est une réelle force !

Bricoler, être créatif, ça s’apprend ?

M.C. : Au début, les enfants demandent à être guidés. Puis peu à peu, j’observe qu’ils deviennent plus indépendants, prennent des initiatives. Bricoler, c’est se laisser flotter, faire sans intention précise. On peut rassembler plein de matériel, se donner un thème et voir comment les enfants s’en emparent. C’est un bon début. En ce moment, par exemple, c’est le printemps : pourquoi  ne pas faire des fleurs, tout simplement ? Et aux adultes qui ne seraient pas inspirés, je recommande de commencer par des vidéos de bricolages faciles. Il faut le voir comme un moment privilégié à passer avec son enfant, et jouer le jeu.

Notre société valorise l’intellect. Le travail manuel, ça apporte quoi ?

M.C. : Au fil des ateliers, je note de réelles évolutions ! Je constate que les enfants améliorent leur motricité fine, la créativité et l’imagination, leurs sens (et en particulier le toucher), la persévérance et l’application. Certains étaient très brouillons au début, et vont aller peu à peu au bout des choses, en prenant le temps. Leur concentration grandit !

Lire aussi : 1 activité manuelle par jour de moins de 5 minutes à faire pendant les vacances sur BayaM

Comment des ateliers de bricolage peuvent-ils éveiller les enfants à l’environnement ?

M.C. : Au Lab Mobile, nous sommes persuadés qu’en faisant les choses soi-même, à la main, on consomme moins et mieux. Nous invitons les enfants à se demander quoi faire d’un jouet cassé, d’un vêtement trop usé, trop petit, plutôt que de les jeter. Faire un jouet ou la lessive soi-même, tout comme cuisiner, c’est utiliser des matériaux bruts et/ou naturels. Plus on prend goût au bricolage, plus on devient habile de ses mains, moins on a peur de se lancer ! Plus tard, on va oser coudre ses propres vêtements, démonter des choses pour les réparer… Bref, par les activités manuelles, notre pari est de rendre les enfants conscients de l’impact de notre vie quotidienne sur notre planète et de ce qu’on pourrait faire autrement.

bricolage enfants

Les 5 règles d’or de Manon Couzy pour une séance bricolage réussie !

Ménager un espace de liberté. Plus on mettra de choses à disposition des enfants, plus leur créativité sera stimulée : la poubelle jaune est une malle à trésor : rubans, papiers de soie, boîtes d’œufs, cartons… tout est utile ! Et surtout, laissons les enfants explorer tout cela librement.

Ne pas faire à la place. A un enfant qui déclare “je n’y arrive pas ! Fais-le !”, suggérons de faire la même chose que lui en parallèle, pour chercher ensemble une solution.

Le résultat, on s’en fiche ! On n’est pas dans la performance, mais dans le plaisir. Le but, c’est que tout le monde soit content de ce qu’il a fait, sans se comparer aux travaux des autres. Quand un enfant demande “Tu trouves ça joli ?”, se contenter de répondre : “Et toi, qu’en penses-tu ? Es-tu content ?” Et prévoir une petite étagère pour exposer les œuvres : quelle fierté !

Faire des pauses. La décoration du cadre de photo n’est pas terminée ? Faisons une pause, lisons un album, on reprendra plus tard. Bricoler demande de la concentration… parfois, il faut y aller par petits bouts, de dix minutes en dix minutes !

Accepter la pagaille. On ne peut pas bricoler proprement. Oui ça va être un moment de bazar. À bien y réfléchir, les enfants ont si rarement de vraies occasions de se tacher aujourd’hui ! En fin de séance, pourquoi ne pas terminer par des empreintes de mains recouvertes de peinture ? C’est jouissif ! Sans oublier que la dernière règle est la suivante : tout le monde range !

Il ne vous reste plus qu’à passer à la pratique !

Pour aller plus loin : Le Lab Mobile est un atelier qui propose de faire découvrir la nature aux enfants âgés entre 6 et 11 ans. Il vise à sensibiliser vos petits à la protection de la planète et à cultiver leur intelligence manuelle grâce au bricolage. Des activités créatives à découvrir à travers des stages durant les vacances, des ateliers extrascolaires et en entreprise.

Lire aussi : 6 activités pour célébrer la nature avec BayaM !

L’équipe Bayam et Anne Bideault (pour les propos recueillis)


Vous pouvez accéder à la version gratuite de Bayam ou vous abonner pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de l’appli et d’un accès illimité aux contenus.*

*Un accès illimité à tous les contenus et à toutes les fonctions :  chronomètre, messagerie familiale, 6 profils en simultané.

Commentaires

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Découvertes
  • Jeux
  • Dessins animés
  • Activités