Bayam, des enfants curieux et des parents sereins !

Chers parents,

Les écrans inquiètent ! Leur présence continue à nos côtés, la fascination qu’ils exercent, les flux qu’ils transportent, tout cela contribue à nous rendre méfiants vis-à-vis d’eux. Et, en particulier, lorsque nos enfants sont concernés. Notre étalon mental reste la lecture, intime et silencieuse, ce temps qui transforme calmement, au rythme de la voix intérieure.

C’est vrai ! Mais il ne sert à pas grand-chose de comparer ce que permettent les écrans et ce qu’offrent les supports traditionnels.

 

 

Les nouveaux médias ont rarement supprimé les précédents et chacun invente son territoire de légitimité et ses usages. Les écrans sont remplis de ressources pour les enfants. Ils obligent à ordonner sa mémoire. Il faut savoir chercher quelque chose qui n’est plus visible, qui a disparu de l’écran.

Ils leur apprennent à communiquer, à envoyer des images, à tisser des liens. Ils poussent à être acteur, à agir. Un tutoriel est un formidable outil pour faire ! Ils entraînent à être attentif à la voix, aux sons, à la musique. Tout un univers que ne porte pas le papier. Les écrans poussent à interagir, à aller plus loin, à cliquer sur l’image pour comprendre un résultat, une transformation…

Les écrans valent enfin par la relation qui se tisse entre eux et les enfants, entre eux et chacun de nous. Ils demandent une forme d’attention qui s’apprend et se développe.

C’est tout le sens de Bayam. Un espace digital entièrement dédié aux enfants, où l’attention peut se déployer avec bonheur, tranquillement, sans saturation de l’écran ni du cerveau de l’utilisateur. Rester maître du temps, sentir que son enfant veut partager ce qu’il découvre ou ce qu’il a réalisé, lui proposer ce qui va résonner en lui, à l’âge qu’il a, c’est toute l’ambition de Bayard en créant Bayam.

 

 

 

Pascal Ruffenach

Directeur des publics jeunesse du groupe Bayard